ENTRE LE CIEL ET LA TERRE
Accompagnement par la Naturopathie à Villeneuve-sur-Lot
 
47300 Villeneuve-sur-Lot
 
Indisponible aujourd'hui
 
05 36 40 42 00

Cancers infantiles: comprendre, prévenir et guérir

Enfants

8 vues

Vous qui me suivez et commencez à me connaitre, vous n’êtes pas sans savoir que ce m’émeut et me touche le plus dans la vie, ce sont les enfants. Alors lorsque, comme en ce moment, je suis confrontée via les réseaux sociaux à la douleur de parents qui perdent un enfant trop tôt pour cause de cancers infantiles, je m’interroge vraiment sur les CAUSES de l’augmentation de ces cancers (+ 13% en 20 ans) puisque, vu leur âge, ça ne peut pas provenir de leur propre hygiène de vie.

Le sujet est grave. Tous les ans, 2 500  enfants de 0 à 15 ans sont diagnostiqués d’un cancer en France, et 500 en meurent, c’est plus d’1 par jour ! Certaines tumeurs sont soient incurables soient laissent des séquelles à vie : c’est le cas du glioblastome, une tumeur du cerveau, celle qui a emporté en deux mois le 8 octobre 2019 la petite Augustine, une jolie petite blonde de seulement 4 ans !  Cette tragédie m’a bouleversée, comme des milliers d’autres parents rejoints par de nombreuses associations qui se battent pour faire avancer la recherche. A titre personnel, cela n’est pas sans raviver une profonde douleur qui a touché mes proches de près. Et c’est insupportable, car je crois qu’on peut l’éviter!

Comme je suis d’inspiration hygiéniste, savoir comment traiter le symptôme chimiquement ne m’intéresse pas vraiment ; je m’attache essentiellement, comme pour toutes les personnes que j’accompagne, à rechercher les causes. Et j’ai essayé de comprendre…

 

Toxiques et toxines

Selon un grand naturopathe américain, le Dr. Morse : « les êtres humains sont aujourd’hui plus toxiques et affaiblis qu’ils ne l’ont jamais été par le passé. Le système immunitaire est maintenant à un niveau historiquement bas, à cause de la transmission génétique et du comportement quotidien. » 

Ce qui veut dire : en acceptant l’inoculation, la respiration et la consommation de POISONS externes (vaccins, pollution, métaux lourds, perturbateurs endocriniens, OGM, hormones, déchets toxiques dans les cours d’eau, ondes électromagnétiques, radiations etc.), nous voyons apparaitre des faiblesses ou maladies chroniques et dégénératives même chez les nourrissons. Nos corps physiques sont ravagés par la maladie. Selon une étude du Natural Resources Defense Council, 85 000 produits chimiques synthétiques font l’objet d’un usage commercial, dont nombre d’entre eux sont connus pour être cancérigènes et provoquer des dégâts aux cerveaux et aux systèmes nerveux et reproductifs. Chaque individu, nanti ou non, ingère plus de 60kg de produits chimiques par an, dont quotidiennement plus de 10 pesticides différents. 

Rajoutez à cela la pauvreté voire la toxicité de nos sols qui rend nos végétaux pauvres en nutriments, la façon dont les viandes et poissons que nous mangeons sont nourris, c’est-à-dire à base de maïs voire pire (au lieu d’herbe ou de luzerne) qui finissent par passer dans notre sang,  la surconsommation de calories « vides » : sucre, céréales raffinées, laitages, additifs alimentaires, bref tous les produits ultra transformés, les médicaments que nous surconsommons, le stress, ce que l’on met sur notre peau : les produits de soin mais aussi les vêtements neufs qui sont traités avec des produits très toxiques ou nettoyés à sec, les ustensiles que nous utilisons pour cuisiner (aluminium, téflon), les emballages en plastique ou en alu que nous consommons largement (barquettes, film alimentaire, boites avec équivalent au bisphénol, capsules de café etc.)… 

Affaiblissement générationnel

Notre système immunitaire ne peut pas traiter un tel fardeau ! D’autant que nous passons notre temps à ingérermais nous n’éliminons plus rien : nous sommes fatigués, constipés, nos intestins sont devenus poreux, nos foies congestionnés, notre peau réagit à tout (allergies, intolérances, urticaire, psoriasis) , nos poumons sont saturés, des caillots sanguins ou rénaux se forment un peu partout dans notre organisme, et notre lymphe est tellement dépassée par tous les déchets à traiter qu’elle sature elle aussi…et c’est là qu’apparaissent les ennuis car chaque génération s’affaiblit de plus en plus au lieu de se renforcer. 

Il est aisé de comprendre le concept de génétique : les généticiens disent que nous portons dans notre corps et notre psyché l’héritage de 4 générations précédentes. Ainsi lorsque les organes ou les glandes sont hypoactifs du fait de la génétique, de l’inflammation et/ou de la toxicité, des déséquilibres et des maladies en découlent : dans des organismes si intoxiqués, comment des cellules d’embryon puis de fœtus pourraient arriver à maturation ?  D’ailleurs, on sait que les cancers pédiatriques sont différents de ceux rencontrés chez l’adulte. Ils touchent des organismes en plein développement et atteignent des tissus en cours de maturation ». C’est ainsi que je constate que les cancers infantiles sont toujours des tumeurs sur ce qui se construit en premier in utero chez l’embryon (l’ectoderme): lymphe, système nerveux central, os et tissus mous.  Des études épidémiologiques approfondies font désormais le lien entre leucémies/lymphomes et pesticides agricoles + exposition aux UV et aux lignes à haute tension pendant la grossesse. Et je pense qu’ils ne nous diront jamais tout, trop d’industries seraient mises en cause.

Progrès des traitements et de la science?

Vous allez me rétorquer : oui, mais les progrès de la science font que l’on sait en guérir un certain nombre (plus de 80% actuellement contre 30% il y a 30 ans) !  Oui, sauf que les traitements utilisés à l'heure actuelle sont beaucoup plus agressifs que les traitements conventionnels du Dr Delepine, ex cancérologue pédiatrique qui obtenait des guérisons spectaculaires et qu'on a finit par exclure du système parce qu'elle refusait les traitements de nouvelle génération dont la balance bénéfices-risques s'est avérait défavorable. 

Est-ce qu’emmener votre enfant en chimiothérapie toute les semaines, sachant que celle-ci va venir détruire tout ce qui fonctionne normalement dans son organisme, sachant que votre enfant va vomir, perdre ses cheveux, avoir des nausées, des diarrhées à se tordre le ventre est une solution ?

Est-ce que le fait qu’il soit en aplasie, vulnérable à tout, en chambre stérile, dans un hôpital au lieu de jouer avec des enfants dans une cour de récréation est enviable ? Une maman m’a récemment dit que les parents des enfants qui sont passés par là aimeraient bien connaitre les causes du cancer de leur enfant mais que face à la maladie, leur seul espoir était que finalement, avec ou sans séquelles, leur enfant ne meure pas et sois vivant. Et cela est parfaitement compréhensible. 

Mais plus aucun cancer infantile, ne serait-ce pas mieux ? 

Le rôle des parents

Sans semer la panique ni culpabiliser les familles, j’ai quand même envie de vous dire : Réveillez-vous !

Sortez de cet « état léthargique » où vous vous laissez empoisonner sans rien faire, ne restez plus dans l’ignorance en continuant à détruire votre propre foyer !

RESPONSABILISEZ-VOUS !

Reprenez votre santé et celle de votre descendance en mains, ou il sera bientôt trop tard.

 

Grâce à l’épigénétique on sait désormais qu’il est possible d’agir sur l’expression de nos gènes avec un COMPORTEMENT APPROPRIE !

En éteignant ou en activant des gènes, l'épigénétique est indispensable au développement de l'embryon

Pour en savoir plus, reportez-vous à l’excellent ouvrage de Joël de Rosnay sur l’épigénétique qui synthétise ainsi : « Nous pouvons par nos comportements agir sur nos gènes en activant des molécules qui agissent comme des clés qui vont augmenter ou diminuer les effets de certains gènes transmis par l’hérédité ».

Conseils généraux

Remplissez-vous, plutôt que d’aliments morts, industriels, ultra-transformés, bourrés d’additifs et de pesticides… d’amour, d’énergie, de santé et de vitalité !

Pour le bien de la société dans laquelle nous vivons, nous devons commencer à soigner nos faiblesses et reconstruire nos cellules afin que les générations futures puissent vivre.

La Nature n’engendre jamais le faible.

Les naturopathes, qui pratiquent les méthodes naturelles ayant fait leurs preuves depuis plusieurs centaines de milliers d’années (la médecine chimique n’a elle que 125 ans !) peuvent vous aider à vous régénérer, à renforcer votre terrain, à retrouver santé et vitalité afin de faire cesser l’inéluctabilité des cancers pédiatriques et PREVENIR les nouveaux cancers chez l’adulte (15 millions dans le Monde à ce jour dont seulement 10% issus des gènes !).

N’hésitez pas à faire accompagner votre enfant avec les méthodes naturelles comme la naturopathie en parallèle des protocoles oncologiques, ne serait ce que pour limiter les effets secondaires des traitements.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Les remèdes énergétiques

16 Jan 2023

L’aromathérapie

L’Aromathérapie est une branche de la phytothérapie.
L’aromathérapie signifie « soin par les odeurs » et est basée sur l’utilisation des Huiles Essentielles. Capables d’agir sur le...

La réforme alimentaire, premier pilier de la naturopathie

09 Jan 2023

« La nourriture que vous mangez peut être soit la forme de médecine la plus sûre et la plus puissante. Soit la forme de poison la plus lente ».
 
​ 
L’être humain se nourrit avant tout d’eau et d’a...

Douleurs abdominales et dysbiose: causes et solutions naturelles

09 Jan 2023

L’intestin et son microbiote, organes-clés de notre santé !
Un vieux dicton médical disait que « la mort commence dans le côlon ».
 
Autrement dit, que les personnes qui avaient des gros problèmes ...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.