ENTRE LE CIEL ET LA TERRE
Accompagnement par la Naturopathie à Villeneuve-sur-Lot
 
47300 Villeneuve-sur-Lot
 
Indisponible aujourd'hui
 
05 36 40 42 00

L’acidose, la cause de toutes les maladies?

Maladie

11 vues

De tous les composants de nos liquides corporels, c’est l’acide qui a les effets les plus nocifs. Hippocrate (460 à 377 av. JC) 

L’acidité de l’organisme est la cause des principaux désordres de notre équilibre intérieur. A force de consommer des aliments qui viennent acidifier notre corps, et notamment rendre plus poreux nos intestins, nous nous acidifions petit à petit, et de cette acidification vont naître de nombreux problèmes de santé tels que fatigue, maux de tête, problèmes de peau, inflammations, frilosité, atteintes osseuses etc. (voir la liste ci-dessous)

Qu'est-ce que l'acidose ?

C'est un excès d'acides dans le corps. Un corps acide est un corps en mauvaise santé. Lorsque le corps est acide, il crée un environnement non souhaité où la maladie, les bactéries et les levures se développent. 

Lorsque le corps est trop acide, le corps prend des minéraux aux organes vitaux et aux os pour neutraliser l’acide et l’extraire de l’organisme. Pour cette raison, les réserves minérales de l’organisme, tels que le calcium, le sodium, le potassium et le magnésium peuvent devenir dangereusement basses et causer des dommages qui peuvent passer inaperçus pendant des années, jusqu’à ce que l’organisme atteigne des niveaux malsains, provoquant l’acidose.

La plupart d’entre nous consommons déjà suffisamment d’aliments générateurs d’acidité comme les produits laitiers, les céréales, les viandes et le sucre. Étant donné que le corps génère constamment des déchets acides par son métabolisme, les déchets ont besoin d’être neutralisés ou excrétés d’une façon ou d’une autre. Afin de neutraliser cette génération constante d’acidité, nous avons besoin de fournir à notre corps davantage d’aliments alcalinisants.

Les problèmes de santé causés par l'acidose

  • Gencives sensibles enflammées, caries
  • Immunodéficience
  • Sciatique, lumbago, torticolis
  • Problèmes respiratoires, essoufflement, toux
  • Prolifération de levure fongique
  • Faible énergie et fatigue chronique
  • Dommages cardiovasculaires, y compris constriction des vaisseaux sanguins et réduction de l’oxygène
  • Problèmes cardiaques, arythmies, augmentation du rythme cardiaque
  • Gain de poids, obésité et diabète
  • Infection de la vessie et des reins
  • Dommages accélérés par les radicaux libres
  • Vieillissement prématuré
  • Nausées, vomissements, diarrhée
  • Ostéoporose, os faibles et fragiles, fractures de la hanche, épines osseuses
  • Maux de tête, confusion, somnolence
  • Douleurs articulaires, douleurs musculaires et accumulation d’acide lactique
  • Allergies, acné

Le corps n’ajuste-t-il pas son pH de lui-même ?

Oui, il le peut, mais il le fait avec un coût. Le pH normal de tous les tissus et les fluides dans le corps, à l’exception de l’estomac, est alcalin. 

Si le système devient trop acide, le sang prendra des éléments alcalinisants à partir des enzymes digestives de l’intestin grêle. Cela crée alors un environnement peu adéquat pour une digestion correcte. Ainsi, alors que le corps peut ajuster son pH de lui-même, il le fait au prix d’autres systèmes dans le corps, ce qui peut conduire à des problèmes de santé supplémentaires.

Nous avons tous en tête ces scènes horribles dans les films policiers où le criminel tente de faire disparaître un corps en l’aspergeant d’acide dans une baignoire. Ce que beaucoup ignorent, c’est que ces produits agressifs comme l’acide chlorhydrique, phosphorique ou sulfurique, ne se trouvent pas uniquement dans des bouteilles de plastique grises hermétiquement fermées par un capuchon sécurisé.

Notre corps en produit en permanence, et en grosses quantités !!

  • Quand nous mangeons du sel de table, nous absorbons en fait du « chlorure de sodium » qui favorise la production d’acide chlorhydrique dans notre corps !
  • Les céréales raffinées (pain blanc, riz blanc, pâtes blanches) sont riches en soufre et favorisent la production d’acide sulfurique !!
  • Viandes et fromages nous apportent du phosphore qui contribue à la production d’acide phosphorique !!!

Tous ces acides devraient nous ronger de l’intérieur. La Nature est bien faite : ils sont compensés par des produits « alcalins » (on dit aussi « basifiants ») qui annulent l’acidité.

Fruits et légumes, frais ou secs, légumineuses, féculents et tubercules (pommes de terre) contiennent des bicarbonates et du potassium qui ont cet effet alcalinisant.

Traditionnellement, l’alimentation des hommes était surtout riche en légumes, racines, tubercules, fruits. Produits animaux et céréales étaient rares. L’organisme de l’homme était donc plutôt alcalin. L’équilibre s’est renversé à l’époque moderne avec une alimentation riche en viandes, laitages et céréales, au détriment des légumes et fruits.

Notre corps possède des mécanismes efficaces de « tampons » pour s’assurer que le pH (mesure de l’acidité) du sang ne s’éloigne pas de la norme. S’il descend en dessous de 7,38, on est en situation d’acidémie, une urgence médicale potentiellement mortelle. Nous éliminons donc nos excès d’acide par les reins et les urines. C’est pourquoi les urines sont plus acides que le sang : leur pH, chez une personne normale se nourrissant correctement, est entre 6,5 et 7,5.

L’autre mécanisme tampon est le suivant : notre squelette contient des masses de bicarbonates, du magnésium, du calcium, du potassium, du sodium, qui ont un effet basifiant et qui sont largués dans le sang quand il devient trop acide. Malheureusement, ces éléments ne retournent pas dans le squelette. Ils sont eux aussi éliminés par les urines, ce qui peut conduire à long terme à une décalcification osseuse.

De plus, avec l’âge, les reins marchent moins bien. L’élimination d’acides par les reins devient laborieuse. Il est alors courant que s’installe chez les personnes âgées un état « d’acidose », ce qui veut dire que le pH du sang est légèrement acide, même s’il reste dans les normes. Cette situation n’affole pas les médecins qui savent que les mécanismes tampons sont très puissants. Les acidoses vrais (contrairement à ce qui est encore enseigné dans certaines écoles de naturopathie) ne se voient qu’en service de réanimation, quand rein, coeur ou/et poumons sont défaillants !

Par contre, on observe assez fréquemment une acidose LOCALISEE qui se révélera dans des situations de sécheresse tissulaire. On observe alors des rougeurs, douleurs, fissures ou ulcérations (cas des fissures anales, ulcère de jambe ou d’estomac). Cette sécheresse est le symptôme d’une désorganisation de notre système hormonal (sous la pression de causes externes – médicaments / ou internes – stress). Il faudra dans ces cas, utiliser les sels de sodium et les phytohormones (qui font pénétrer l’eau dans les tissus) et veiller à une alimentation moins acidifiante le temps de la crise. Un minimum de boisson, une réduction des toxiques (alcool !) et un bon fonctionnement des émonctoires est alors essentiel.

Les principaux aliments acides et acidifiants

On confond souvent le goût acide de tel ou tel aliment avec l’acidité de l’organisme. On ne peut pas savoir si un aliment est acidifiant ou alcalinisant seulement au goût. Par exemple, beaucoup de gens pensent que le citron est acidifiant, alors qu’il est classé comme un fruit acide, c’est en fait un aliment alcalinisant. Au cours du processus de la digestion, les acides sont oxydés en dioxyde de carbone et en eau, par conséquent ils ne créent pas un état acide dans le système.

Le calcium, le fer, le magnésium, le potassium et le sodium sont les principaux minéraux alcalinisants. Les aliments qui ont une teneur élevée en ces minéraux sont considérés comme alcalinisants. La plupart des aliments ont des minéraux qui sont à la fois acidifiants et alcalinisants. Si les minéraux acidifiants sont en plus grande concentration, alors cet aliment est considéré comme acidifiant et vice-versa.

Tous les produits laitiers

lait UHT,  crème fraîche, fromages à pâte dure, fromage fermentés, yaourt, beurre. Tolérance : laitages au lait cru, fromage frais.

Toutes les protéines animales en général

Dans l'ordre d'importance:

- Les viandes rouges (bœuf, mouton, cheval, porc), la charcuterie, les abats (foie, rognon, cervelle). Tolérance : les viandes blanches : poulet, dinde, lapin, veau, agneau.

- Les poissons gras (saumon, hareng, thon, carpe), les fruits de mer. Tolérance : les poissons maigres (cabillaud, bar, merlan, sole, truite), les huîtres.

- Les œufs : préférez-les de qualité biologique et peu cuits (œufs à la coque ou mollets).

Parmi les sucres (glucides)

  • Tous les sucres raffinés (pâtisseries,  gâteaux, sucreries, bonbons), le sucre blanc et roux, les édulcorants (de type aspartame), le chocolat, les confitures riches en sucre. Préférez (en boutique bio) le sirop d’agave, ou sucre de coco, le miel, le cacao cru, les confitures 100% fruit.
  • Les céréales raffinées (semoule, pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…), les céréales du petit-déjeuner (de type flocons de céréales), les céréales complètes et demi-complètes (riz, pâtes et pain complet…). Préférez le sarrasin ou les légumes-féculents de type patate douce.
  • Le pain blanc à la levure de boulangerie (de type baguette). Préférez le pain ½ complet au levain en boutique bio.

Parmi les légumineuses

les pois chiches, les haricots rouges. Préférez les lentilles, flageolets, haricots blancs, tofu, pois verts, haricots verts.

Afin d’abaisser l’acidité des légumineuses, faites les tremper et/ou germer.

Parmi les corps gras et oléagineux

  • Tous les graisses animales (peaux des animaux, saindoux, suif…).
  • Les huiles végétales hydrogénées, raffinées, transformées,  durcies (margarine). Choisissez des huiles végétales de qualité extra-vierges ou vierges, de 1ère pression à froid et biologiques.
  • Toutes les sauces et produits industriels (mayonnaise, biscuits, pâtisseries, viennoiseries).
  • Certains oléagineux plus acidifiants que d’autres : les noix sèches, pistaches, noisettes, cacahuètes, noix de pécan, pépins de courge, graines de tournesol et les olives vertes… Préférez : les pignons de pin, sésame, noix de (coco, cajou), les amandes sans la peau, noix du Brésil et olives noires à l’huile ou nature.

Parmi les fruits

  • Les fruits pas mûrs (moins ils sont mûrs et plus ils sont acides)
  •  Les agrumes en général pour les personnes frileuses (pamplemousse, orange, citron…), encore plus quand mangés le matin et hors saison.
  • Tous les fruits au goût acide (et leur jus) : ananas, fruit de la passion, kiwis, baies (groseilles framboises, cassis…), certaines variétés de pommes (granny smith…), de cerises (griottes), d’abricots (même séchés), de prunes…
  • Les jus de fruits du commerce, le jus de citron (ok si quelques gouttes dans une tasse d’eau chaude)
  • Certains fruits séchés : les abricots acides. Tolérance : pruneaux, figues. Pour baisser leur acidité faites les tremper 4 heures ou toute une nuit et jetez l’eau de trempage.

Parmi les légumes

La tomate (surtout cuite et hors saison), l’oseille, les épinards cuits, la rhubarbe, la choucroute…

Parmi les condiments

Le vinaigre, les légumes conservés au vinaigre, le ketchup, la moutarde, les pickles, les câpres…

Pour la vinaigrette, préférer le jus de citron, moins acidifiant que le vinaigre

Parmi les boissons

Tous les sodas, café, eau du robinet, thé noir, les alcools (alcools forts, vin blanc, champagne…).

Tous les plats préparés + les boites de conserves.

Comment maintenir un équilibre acido-basique dans notre organisme?

  • Boire par jour au minimum 1,5 L d’une eau peu minéralisée (de type Rosée de la Reine, Montcalm, Mont Roucous)
  • Pratiquer un exercice physique modéré telle que la marche au minimum 30 minutes par jour, s’oxygéner (dans la nature) ou/et pratiquer les techniques respiratoires en utilisant des huiles essentielles.
  • Favoriser les aliments alcalinisants . Éviter au maximum les aliments acides ou producteurs d’acides encore plus le matin et l’hiver. 
  • Manger seul en dehors des repas : les fruits, le melon, la pastèque, le miel
  • Veiller à reminéraliser l’organisme avec des minéraux alcalins (magnésium, potassium etc..), de l'eau de Quinton ou des jus de légumes crus et frais (car pour neutraliser l'acidité, les cellules viennent puiser dans notre structure (os, cartilages etc..) les minéraux basiques qui vont neutraliser les acides (1 base + 1 acide = 1 neutre) 
  • faites la part belle aux légumes (qui doivent représenter 60% de votre assiette),
  • et aux fruits de saison que vous prendrez soin de consommer hors repas (30 minutes avant ou 2 heures après). En effet, leur temps de digestion étant différent des autres aliments, ils peuvent fermenter et créer de l’alcool et beaucoup d’acidité chez certaines personnes à la digestion plus difficile.  

Voulez-vous faire le test pour savoir si votre alimentation est trop acide?

Un bilan avec moi vous permettra de faire le point et de réajuster votre alimentation.

Pour prendre rendez-vous c'est ici 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Les remèdes énergétiques

16 Jan 2023

L’aromathérapie

L’Aromathérapie est une branche de la phytothérapie.
L’aromathérapie signifie « soin par les odeurs » et est basée sur l’utilisation des Huiles Essentielles. Capables d’agir sur le...

La réforme alimentaire, premier pilier de la naturopathie

09 Jan 2023

« La nourriture que vous mangez peut être soit la forme de médecine la plus sûre et la plus puissante. Soit la forme de poison la plus lente ».
 
​ 
L’être humain se nourrit avant tout d’eau et d’a...

Douleurs abdominales et dysbiose: causes et solutions naturelles

09 Jan 2023

L’intestin et son microbiote, organes-clés de notre santé !
Un vieux dicton médical disait que « la mort commence dans le côlon ».
 
Autrement dit, que les personnes qui avaient des gros problèmes ...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.