ENTRE LE CIEL ET LA TERRE
Accompagnement par la Naturopathie à Villeneuve-sur-Lot
 
47300 Villeneuve-sur-Lot
 
Indisponible aujourd'hui
 
05 36 40 42 00

Stress: les formidables propriétés des plantes adaptogènes

Plantes

22 vues

Etudier et découvrir les propriétés des plantes, c’est fascinant ! 

Mais ça l’est encore plus avec les plantes dites ADAPTOGENES !

Les connaissez-vous ? Je vous invite à les découvrir avec moi !

Qu’appelle-t-on « plante adaptogène » ?

C’est une plante dont la particularité est d’aider le corps à augmenter sa capacité à s’adapter et à résister aux différents stress de l’organisme, qu’il soit physique (fatigue, convalescence), moral et intellectuel (surmenage, manque de concentration), psychologique (dépression, burn out), émotionnel (provoqué par un changement : retraite, séparation), cellulaire (provoqué par la pollution, les médicaments) ou énergétique. 

On comprend bien l’intérêt de telles plantes dans notre mode de vie occidental qui nous amène à nous adapter constamment au bruit, à la pollution atmosphérique, alimentaire et électromagnétique, à la demande de performance des entreprises, au contact constant avec des substances synthétiques, à la surdose d’informations anxiogènes

Les chinois appellent les adaptogènes les "toniques supérieurs". Ces toniques ne traitent pas de maladies spécifiques, mais favorisent une santé générale, augmentent l’énergie de l’organisme et régularisent les fonctions psychiques et corporelles. Ils nous donnent, en abondance, une énergie adaptive, une source de pouvoir humain réel. 

Les critères de classification des plantes adaptogènes

Les plantes adaptogènes doivent répondre à six critères selon la tradition chinoise:

  • Contenir suffisamment au moins un des trois « trésors » (le jing/l’essence, le qi/la vitalité et le shen/l’esprit) pour ainsi contribuer à renflouer et à dynamiser ce trésor chez la personne qui en consomme ;
  • Aider à augmenter la longévité en renforçant la force vitale et protéger le corps afin qu’il soit en mesure de déployer son plein potentiel génétique ;
  • Avoir une action non-spécifique, c’est-à-dire que leur champ d’action est très large et qu’elles exercent leurs bienfaits dès lors qu’elles détectent une faiblesse à réguler
  • Ne pas être toxique et ne présenter aucun effet secondaire (lorsque utilisés de façon raisonnable), pouvant donc être utilisés sur de longues périodes de temps, en offrant des effets cumulatifs et des bénéfices à long terme ;
  • Aider à équilibrer les énergies émotives et psychiques et aider à améliorer le bien-être émotif et spirituel ;
  • Avoir assez bon goût et être facile à digérer et à assimiler lorsque préparés adéquatement (d’ailleurs, la plupart des adaptogènes ont bon goût et peuvent même être utilisés en cuisine !).

Il en existe une vingtaine, provenant pour la plupart de la pharmacopée chinoise ou de la tradition ayurvédique. 

On peut évidemment prendre toutes ces plantes seules, mais elles gagnent aussi à être combinées. De la sorte leurs actions se complètent et se renforcent et il en résulte des synergies des plus intéressantes (et puissantes!)

Exemple : Astragale + codonopsis + reishi pour un système immunitaire qui bat de l’aile. Ashwagandha + rhodiola + Eleuthéro pour les états de fatigue chronique

 

Le mécanisme de fonctionnement des plantes adaptogènes

En état de stress, les adaptogènes viennent fonctionner ainsi 

  • Soutiennent les fonctions surrénaliennes, ce qui contre les effets néfastes du stress ;
  • Améliorent la capacité des cellules à accéder à plus d’énergie ;
  • Aident les cellules à se débarrasser de leur déchets métaboliques toxiques ;
  • Donnent un effet anabolique (de construction - ce qui explique l’utilisation des adaptogènes par les culturistes) ;
  • Aident le corps à utiliser l’oxygène de façon plus efficace ;
  • Facilitent la rapidité de la régulation des biorythmes (aident à maintenir l’homéostasie).

Une liste (non exhaustive) des plantes adaptogènes

Voici une liste des plantes adaptogènes les mieux connues. La présence particulièrement importante des plantes chinoises dans les adaptogènes est dû au fait que les Chinois, depuis des milliers d’années, traitent le terrain et la qualité énergétique individuelle et non pas les symptômes. Ils ont donc accumulé de grandes quantités d’information et une excellente maîtrise de cette action.

On remarque aussi la présence importante des racines dans les adaptogènes. Peut-être que les racines nous aident à nous ancrer dans la terre et mieux nous y adapter ? Quelques adaptogènes sont des champignons, reconnus surtout pour leur mycélium.

Ashwagandha - racine (Withania somnifera)

REGULATION DU SOMMEIL, EFFET SUR LA LIBIDO, LE CARTILAGE, HORMONAL (LA THYROIDE)

Plante majeure de la  médecine indienne l’Ashwagandha a des propriétés multiples.

Il est considéré comme un des plus puissants adaptogènes.

En médecine ayurvédique cela signifie qu’il aide l’esprit et le corps de ceux qui fournissent un travail physique intense à mieux s’adapter au stress.Cette plante a fait son apparition dans les écrits de médecine ayurvédique il y a plus de 3000 ans

L’Ashwagandha est depuis toujours utilisée pour retrouver force et vigueur par les personnes n’ayant pas assez d’énergie. Cela peut être quelqu’un sortant d’une chirurgie, d’une maladie ou simplement se trouvant trop fatiguée dans la vie quotidienne. De plus, cette plante aide le corps à se protéger en stimulant le système immunitaire.

C’est aussi un adaptogène, capable d’aider tant le corps que l’esprit en réduisant les effets du stress, physique comme mental, et de réduire la détérioration des capacités cognitives, notamment chez les personnes âgées. Elle favorise le sommeil, rééquilibre le système nerveux et redonne de la vitalité. Comme le Ginseng, elle aurait une action (très !) positive sur la libido masculine…

L’Ashwagandha, en particulier, peut être extrêmement efficace pour équilibrer les hormones.. Elle aide la personne à s’adapter à une variété de situations stressantes, que ce soit un stress psychologique (travail, famille) ou physiologique (froid, chaud, douleur, etc.). 

L’ashwagandha est anxiolytique, aide à combattre les états dépressifs, et régule le système immunitaire (l’active dans le cas d’une basse immunité et le calme dans les cas de maladies autoimmunes). Elle possède également des actions anti-spasmodiques et anti-inflammatoires.

L’ashwagandha réduit les hormones de stress (cortisol), et nous savons que le stress aggrave toute condition autoimmune. Elle peut être utilisée pour soutenir une thyroïde lente ou hyperactive, et aider à surmonter la fatigue surrénale.

Comme tout adaptogène, l’Ashwagandha permet de s’entraîner plus longtemps et plus intensément.

Beaucoup de ses utilisateurs l’utilisent afin de mieux dormir, tâche que cette herbe sait remplir à la perfection.

De nombreuses études ont montré d’autres effets intéressants : l’Ashwagandha possède un effet anti-inflammatoire ainsi qu’une potentielle capacité à réduire les dommages cartilagineux associés aux maladies articulaires. Elle aide aussi à normaliser les niveaux de sucre dans le sang et améliore la sensibilité à l’insuline. L'ashwaganda exerce également une action régulatrice sur la glande thyroïde (notamment légère hypothyroïdie non traitée entrainant frilosité et perte de cheveux)

Selon les avis de beaucoup d’utilisateurs et un grand nombre de mes clients, la plante a des vertus pour induire un sommeil réparateur et profond.
Les withanolides réduisent également le cortisol (ou hydro-cortisone) « l’hormone du stress », la plupart d’entre nous ont trop de cortisol.
De ce fait, cela engendra la réduction de l’anxiété et du stress avant et pendant l’endormissement, vous aidera à mieux dormir et aidera fortement les personnes souffrant d’un sommeil perturbé et agité.
Dans la médecine indienne, cette plante est l’une des thérapies les plus réputées pour soigner les troubles de l’insomnie et réduire les cauchemars.

Selon la médecine indienne, l’ashwagandha augmenterait les niveaux de testostérone améliorant ainsi la libido masculine en plus d’être utile dans des sports de force comme l’haltérophilie ou la musculation et chez la femme ayant un déficit fréquent de cette hormone.

D’après des études scientifiques indiennes, la prise de gélules d’ashwagandha (1200 mg par jour) aurait des effets sur l’augmentation des globules blancs et aiderait dans la lutte contre divers micro-organismes et allergènes et serait donc un activateur immunitaires aux propriétés immuno-stimulantes.


Toujours selon la médecine indienne, les personnes souffrant d’asthme ou d’autres infections des voies respiratoires supérieurespeuvent prendre des gélules d’Ashwagandha et avoir des résultats significatifs.


L’Ashwagandha serait également un sédatif nerveux avec des propriétés anxiolytiques.

 

L’ashwagandha favorise également la croissance des cheveux et a aussi des propriétés efficaces contre la perte de cheveux grâce à sa capacité à réduire l’hydro-cortisone. En effet, des taux de corticostéroïdes excessifs sont souvent associés à la perte de cheveux.
Cette plante contribue également à maintenir correctement les niveaux de mélanine, pigment responsable de la couleur des cheveux.

De ce fait, on assiste à une réduction des cheveux blancs et on contribue également prévenir la calvitie.

La poudre d’ashwagandha est souvent utilisée dans les shampooings car elle supprime avec perfection les pellicules tout en améliorant la circulation du cuir chevelu, conduisant à une meilleure croissance des cheveux.

ASTRAGALE

PLANTE DE L’IMMUNITE

L’astragale agit au niveau de la moelle osseuse, stimulant de ce fait la production de globules blancs, en plus d’augmenter la production d’interférons, de macrophages et de lymphocytes, stimulant donc puissamment la réponse immunitaire. 

L’Astragale est utilisée en médecine chinoise pour traiter les maladies à infections virales, LES BRONCHITES, les rhumes, les grippes, mais également les maladies de foie, du cœur ou des reins.

Les racines d’astragale contiennent du cycloastragénol qui a la capacité d’activer la télomérase au sein de nos cellules. Elles contiennent en plus une autre substance active appelée « astragaloside IV », un puissant activateur de la télomérase. Une revue publiée en 2017 indique que cette substance agit sur la fonction cardiaque en maintenant un système vasculaire sain et en aidant à réguler la glycémie. Elle aurait également des propriétés antioxydantes qui aideraient à maintenir la mobilité et la flexibilité des articulations.

La médecine traditionnelle chinoise classe l’astragale dans la même famille que le ginseng, celle des « toniques supérieurs ». Ils la surnomment d’ailleurs Huang Qi, ce qui signifie « énergie jaune ».

Selon eux, sa racine agirait comme un bouclier contre les agressions extérieures : virus, bactéries… Elle permettrait aussi de stimuler le système immunitaire, de prévenir les affections des voies respiratoires et de soutenir les personnes affaiblies.

Et cela a été validé scientifiquement depuis plus de 40 ans !

Si vous êtes frileux et que vous avez besoin de vous couvrir en hiver de grosses chaussettes et de pulls en laine, vous serez heureux d’avoir un peu d’astragale chez vous…

En effet, elle réchauffe et tonifie le sang qui circule sous votre peau, ce qui permet à votre corps de mieux s'adapter aux influences extérieures, et en particulier de mieux résister au froid.

L’astragale vous aidera donc à moins souffrir des baisses de températures hivernales, grâce à un effet « bouclier thermique ».

En plus d’agir contre les infections hivernales, elle permet aussi :

  • L’augmentation de la force musculaire en optimisant l’utilisation de l’oxygène dans les cellules
  • L’apport en polysaccharides, flavonoïdes et saponines, des composants associés à un effet de renversement de l'âge significatif
  • Une meilleure résistance au stress : il s’agit d’une plante dite adaptogène.
  • L’amélioration des traitements conventionnels en cas de pathologies lourdes comme le cancer, tout en limitant la propagation de la maladie

Comment utiliser l’astragale ?

Il n’est pas toujours facile de se procurer la racine brute d’astragale.

En revanche, elle existe en poudre sous forme de gélules, en extrait alcoolique ou encore en extrait fluide.

Voici les doses moyennes à utiliser selon la forme choisie. Il s’agit d’un ordre d’idée, suivez toujours en priorité les recommandations du fabricant.

Et en cas de doute, demandez conseil à un spécialiste.

Attention, l’astragale est contre-indiquée en cas de traitement immunosuppresseur ainsi que chez la femme enceinte et allaitante.

REISHI

TONIQUE DE LA REGENERATION PHYSIQUE ET MENTALE

Si l’on ne devait citer qu’une propriété du Reishi on pourrait se limiter à son action sur tous les problèmes de foie (en particulier les hépatites), ce qui en fait aussi un excellent capteur de toxines. Mais les bienfaits du Reishi sont plus larges.

Il permet aussi de lutter contre la neurasthénie, les vertiges, la pyélonéphrite, l’excès de cholestérol, les maladies coronariennes, les rhinites, les bronchites chroniques, les asthmes bronchiques et les gastralgies.

Dans la médecine chinoise traditionnelle, le Reishi est recommandé pour « stimuler l’appétit, calmer les nerfs et combattre l’insomnie ». Mais il est également utile pour le foie, les problèmes cardiovasculaires et le cancer + antidiabètique + anticholestrérol

Il a lui aussi des propriétés antioxydantes, immunostimulantes et antivirales, plus particulièrement ciblées sur l’herpès labial et génital et le virus de l’hépatite B.

De nombreuses études animales suggèrent une activité vis-à-vis du cancer qui pourrait être complémentaire de traitements conventionnels et en atténuer les effets. Certains auteurs précisent que « les polysaccharides du reishi augmentent de 5 à 29 fois les facteurs de nécrose tumorale, les interleukines 1 et 6 et les lymphocytes T ».

Le reishi aide aussi à récupérer des dommages immunitaires causés par la chimiothérapie et la radiothérapie : des études ont prouvé que le reishi avait permis de restaurer le fonctionnement des lymphocytes T chez des souris ayant subi des irradiations au niveau de la rate. On constate surtout qu’il améliore la qualité de vie. C’est donc son effet « tonique » qui est, ici, recherché. Il stimule les facteurs de croissance du système nerveux (NGF) et la survie des neurones.

Des études épidémiologiques asiatiques suggèrent une action sur la régénération des synapses, la dégénérescence des tissus nerveux et la protection vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer. Son nom latin Ganoderma lucidum évoque d’ailleurs une action sur la lucidité. Une autre étude suggère une activité de protection des artères coronaires qui se traduirait par une réduction des palpitations, de l’essoufflement et une meilleure régulation tensionnelle. Une dernière étude chez la souris, indique qu’il aurait des propriétés anti-inflammatoires et antihistaminiques et qu’il diminuerait les réactions cutanées après piqûres de moustiques.

Le reishi normalise la réponse immunitaire (ce qui le rend autant utile en cas de déficience que d’hyperréactivité, comme c’est le cas avec les allergies et les maladies auto-immunes telles La polyarthrite rhumatoïde ou le psoriasis)

Vendu en poudre, il est recommandé d’en consommer 1 à 2 g par jour en infusion (ne pas boire la poudre qui est très amère) ou en macérat (aussi en gélules mais moins bien assimilé)

On évite de consommer le mycélium (car on ne peut pas séparer le substrat)

 

 

GRIFONIA SIMPLIFICOLA

PLANTE DU SEVRAGE ET DE LA SERENITE

À l’origine, la griffonia, Griffonia simplicifolia, était utilisée pour favoriser la fertilité chez les

femmes et pour lutter contre la malnutrition, par sa richesse en antioxydants, vitamines et sels

minéraux. 

Les graines de cet arbuste africain renferment du 5-HTP (5-hydroxytryptophane), un acide aminé qui facilite la production de sérotonine, un messager chimique cérébral garant de la « sérénité ». Les scientifiques appellent la sérotonine « l’hormone du bonheur » car elle favorise les sensations de paix intérieure et une vision positive du monde et des choses. Celle-ci joue un rôle important dans la régulation du caractère, de l’anxiété et du sommeil. Le problème est que notre capacité à produire naturellement la sérotonine diminue lors des périodes de stress, de surmenage ou d’angoisse, et plus encore l’hiver, lorsque les nuits s'allongent et que notre exposition à la lumière est moins importante  Le 5-HTP rétablit l’équilibre. Grâce aux effets du 5-HTP sur votre taux de sérotonine, vous vous sentez plus détendu. Vous abordez les situations stressantes ou angoissantes de manière plus positive et avec plus de confiance. Votre sommeil s’améliore et votre énergie augmente. 

Le griffonia est plutôt indiqué pour des situations d’anxiété et de troubles de l’humeur associées à des fringales de sucre.

  • elle contient une substance naturelle qui peut effectivement agir de façon efficace pour aider à surmonter une phase de dépression légère ;
  • grâce à elle, on peut retrouver un sommeil profond et réparateur ;
  • elle apaise ceux qui ont des comportements compulsifs comme la boulimie par exemple ; et aide à chasser les envies de sucre ;
  • d’ailleurs, certains médecins et thérapeutes la conseillent même à ceux qui ont des addictions fortes comme le tabac, pour les accompagner dans le sevrage. 

Mode d’emploi : On préconise de prendre l’extrait de griffonia plutôt dans la deuxième partie de la journée. Vérifiez bien que l’extrait contienne au minimum 15 % de 5-HTP. Commencez toujours par la plus petite dose préconisée au départ.

À ce jour, la littérature médicale ne mentionne aucun effet secondaire indésirable. 

CORDYCEPS

PUISSANT TONIQUE GENERAL ET SEXUEL

Plante chinoise qui renforce la vitalité, ce champignon a la réputation d’être un puissant tonique général et sexuel. C’est dans cette indication qu’il est proposé depuis longtemps dans la médecine traditionnelle chinoise où on le considère comme un tonique physique, psychique et sexuel car certaines études, chez le rat, suggèrent une action directe sur le métabolisme de la testostérone. Il augmente les performances sportives, la récupération, diminue la fatigue et les durées de convalescence.

Ce champignon a connu son heure de gloire dans les années 90 aux championnats du monde d’athlétisme, qui ont vu les athlètes féminines chinoises remporter la quasi-totalité des épreuves d’endurance grâce à la consommation de cordyceps !

Selon d’autres études qu’il serait trop long de citer, il peut aussi être considéré, à l’instar des autres champignons, comme un antioxydant, un immunostimulant et un possible « cancérostatique ». Il aurait, comme l’hericium, une action positive sur la mémoire par l’intermédiaire de l’hippocampe. De plus, une étude récente de 2017, chez la souris, met en avant son potentiel thérapeutique vis-à-vis d’une l’encéphalite auto-immune expérimentale. Il protégerait les poumons et des reins, interromprait les hémorragies et réduirait les crises d’asthme.

Le cordyceps est un protecteur du foie. Il a également des propriétés anti-tumorales, antioxydantes et immunostimulantes. Il favorise enfin l’activité cérébrale, et notamment la mémoire et la concentration. Le cordyceps est donc extrêmement utile pour ses effets anti-vieillissement.

Le Cordyceps sinensis mycelium est maintenant disponible en gélules d’extraits standardisés à 400 mg. Une seule gélule par jour suffit à « remonter le tonus » en stimulant le métabolisme de la dopamine. Il a également des actions « antistress » et « antidépresseur-like » par l’intermédiaire de la sérotonine.

PANAX GINSENG (Panax quinquefollus)

« LA » PLANTE ADAPTOGENE DE REFERENCE : LONGEVITE ANTI FATIQUE & EQUILIBRANTE DU SYSTEME NERVEUX

« On utilise le ginseng pour restaurer les cinq organes vitaux, pour harmoniser les énergies, pour calmer l'esprit, chasser les peurs, faire briller les yeux, ouvrir les vaisseaux du coeur, éclaircir les pensées, fortifier le corps et prolonger la vie. »

PANAX = PANACEE

C’est une racine désormais assez connue en Occident. Elle a souvent été utilisée pour « débloquer » les insuffisances sexuelles masculines. En pratique, comme toute plante adaptogène, son champ d’action est bien plus large : vitalité, immunité, stress, mémoire, digestion, circulation sanguine…

Une étude de 1996 a montré une efficacité probable du Ginseng dans la prévention de la grippe.

Le ginseng protège les neurones grâce aux ginsénosides

Le ginseng (Panax ginseng) est traditionnellement utilisé dans la médecine chinoise pour renforcer l’énergie et aider l’organisme à faire face à la fatigue physique et intellectuelle, usage confirmé par un grand nombre de travaux scientifiques. Le ginseng, plante adaptogène par excellence, permet, en cure de 15 jours à 1 mois, de tonifier l’organisme, d’améliorer la résistance aux différents stress et d’augmenter la concentration et le bien-être en général.


DOSE : de 200 à 1000 mg par jour de Panax ginseng sous forme de gélules ou d’ampoules, standardisé à 3 ou 7 % de ginsénosides, à prendre de préférence le matin au petit déjeuner.

Contre-indications

Action hormonale type oestrogénique

Contre indiqué chez la femme enceinte, allaitante, enfant, cancers hormono dépendants

Peut stimuler l’appétit, et provoquer poussées de tension artérielle

LE SHIITAKE ou Lentinula edodes

Le deuxième champignon le plus cultivé dans le monde. Il apporte des quantités impressionnantes de vitamines et minéraux, dont le zinc et le sélénium ainsi qu’un composé précurseur de la vitamine D2, qui peut être transformé en vitamine D dans l’organisme.

Son principal composé actif est le lentinane, un sucre qui aurait des propriétés antitumorales dans le cadre des cancers du sein, de l’estomac et du cancer colorectal.

Le site « Passeport santé « indique que ces actions anticancéreuses ont bien été démontrées in vitro et chez le rat, bien qu’actuellement elles ne soient pas confirmées par des études épidémiologiques humaines.

Cette même source confirme les propriétés immunostimulantes de cet extrait. Il a des propriétés antivirales et agit en protection du système DIAvasculaire par l’intermédiaire d’une activité régulatrice sur le métabolisme de l’homocystéine.

Le maïtaké ou Grifola frondosa

Parfois appelé « champignon de l’immunité » il a des propriétés antioxydantes, immunostimulantes et antivirales semblables à celles du shiitaké.

Ses effets « cancérostatiques » seraient plus orientés vers les cancers du sein et certains médecins le préconisent afin de réduire les effets secondaires des traitements conventionnels. Selon Passeportsanté, lors de recherches préliminaires menées in vitro et sur des animaux, des scientifiques japonais ont observé une action antitumorale et immunomodulatrice des polysaccharides extraits du maïtake.

Les mêmes chercheurs ont mené des essais sans groupe placebo ni groupe témoin auprès de patients souffrant de diverses formes de cancer. Les résultats indiquent que ces polysaccharides, notamment ceux désignés sous le nom de fraction-D ou fraction-MD, pourraient stimuler le système immunitaire des cancéreux

Des études plus récentes suggèrent que l’action « cancérostatique » du maïtaké serait plus particulièrement dirigée contre les cancers du sein. Il faudra toutefois attendre les résultats d’essais en double aveugle avec placebo sur des études humaines avant de conclure à l’efficacité du maïtake, ou de ses extraits. D’autres études suggèrent que ce champignon aurait des effets significatifs sur la régulation de la glycémie, la résistance à l’insuline, la perte de poids et qu’il pourrait donc améliorer l’évolution des syndromes métaboliques et des diabètes de type 2

 

 

Le chaga

Le polypore oblique, Inonotus obliquus, plus communément appelé Chaga est un champignon parasite du bouleau qui se développe dans l’hémisphère nord et en particulier en Russie, en Corée, dans l’est de l’Europe du Nord, au nord des États-Unis et au Canada.

Depuis quelques années, le Chaga a le vent en poupe, car c’est l’aliment naturel le plus riche en antioxydants connu à ce jour.

Il peut en contenir jusqu’à 25 %, dont la super-enzyme dismutase qui combat les effets du vieillissement.

Il est d’autre part très riche en vitamines du groupe B, en flavonoïdes, en phénols, en minéraux et oligo-éléments (cuivre, calcium, potassium, manganèse, zinc, fer). Son apparence peu attirante de charbon de bois est due à une forte concentration en mélanine.

Il est également riche en acide pantothénique, une vitamine indispensable au bon fonctionnement des glandes surrénales.

Tout ceci lui vaut l’appellation de « super-aliment ». Il est d’ailleurs considéré comme un aliment aux vertus miraculeuses dans de nombreuses cultures traditionnelles, notamment au Japon où il est appelé « le diamant de la forêt ».

Dans quel cas est-il utilisé ?

Le Chaga est aujourd’hui utilisé en tant que complément alimentaire adaptogène et antioxydant puissant.

C’est un super-aliment de choix dans la prévention et le traitement du cancer. Il possède des effets remarquables dans le traitement des problèmes de peau, en particulier du psoriasis, et de l’arthrite car il possède un fort pouvoir détoxifiant du foie et des reins.

Il soulage la constipation, apaise le système nerveux, renforce le système immunitaire et diminue le taux de sucre dans le sang et contribue à prévenir ainsi le développement du diabète.

Il est également très efficace dans les cas de fatigue chronique ou d’épuisement surrénalien.

Comment le consommer ?

En plus de ses nombreuses vertus médicinales, il possède l’immense avantage de se marier parfaitement avec de nombreuses saveurs, ce qui le rend facile et agréable à consommer.

La méthode traditionnelle consiste à faire une décoction de Chaga frais pendant 15 minutes minimum, à raison d’une cuillère à soupe par litre d’eau que l’on amène en ébullition avant de baisser la température en laissant frémir.

On le trouve également en poudre, idéal pour l’ajouter dans un smoothie, une méthode qui préserve les enzymes et les vitamines sensibles à la chaleur.

RHODIOLA ROSEA

BURN OUT - HUMEUR

PLANTE ADAPTOGENE TRES PUISSANTE     

La rhodiola est aujourd’hui considérée comme le remède le plus efficace contre toutes les formes de stress et les dépressions légères

Elle a le pouvoir d'accroître : 

  • L'endurance physique  
  • La longévité  
  • La vigueur sexuelle  
  • La mémoire et d’autres facultés cognitives 

La rhodiola est recommandée plus particulièrement pour les personnes qui : 

  • Ont des difficultés à supporter le rythme de la vie moderne (mal-être, fatigue chronique…)  
  • Doivent affronter une situation familiale, sociale ou professionnelle difficile (divorce, perte d'un emploi, période de stress et de travail intense…)  
  • Doivent faire face à des situations conflictuelles ou un environnement agressif  
  • Affrontent un stress physique intense (de nombreux sportifs de l'extrême utilisent la rhodiola pour renforcer leurs capacités mentales)  
  • Sont de nature à être anxieuses, stressées face aux tracas du quotidien  
  • Souhaitent améliorer leur bien-être général, leur état psychique et leurs performances intellectuelles. 

Les personnes qui utilisent la rhodiola sont souvent surprises de ressentir ses effets positifs dès les premiers jours.  

Elles témoignent d’un regain d'énergie, une sensation de détente et de bien-être psychique, une aptitude nouvelle à faire face aux situations stressantes. Beaucoup se découvrent un moral d’acier. 

Elle détoxifie. Contrairement aux antidépresseurs, aux somnifères ou aux excitants, la rhodiola ne crée pas de déséquilibre interne. Elle est sans effets secondaires et ne crée pas d'accoutumance.  
C’est donc un excellent anti-dépresseur naturel.
Ce sont ses composés actifs, notamment les salidrosides, rosavines, rosarines et rosines qui sont à l’origine de ses capacités adaptogènes et des vertus qu’on lui confère.
Par ailleurs sa composition nutritionnelle se révèle particulièrement riche à savoir :

  • 12 acides aminés
  • 20 vitamines et minéraux
  • et de nombreux antioxydants


Elle permet le transport du Tryptophane et du 5-hydroxytryptophane (5-HTP), précurseurs de la sérotonine, vers le cerveau.


La rhodiola vient en soutien des glandes surrénales, responsables de la gestion des situations de stress. Elles contrôlent la synthèse de corticoïdes et de catécholamines. 

Sans rien stimuler directement, la rhodiola met en alerte notre organisme et lui permet de répondre plus rapidement et de manière mieux adaptée aux situations de stress.  

Votre organisme réagit plus vite aux situations de stress. Il gère mieux ses ressources hormonales (la sécrétion d’adrénaline, de cortisol…). Les glandes surrénales sont plus réactives.  

La rhodiola agit donc au croisement de la biologie, de la biochimie, de la neurologie, de l’immunologie, de l’endocrinologie… autant de domaines dans lesquels les chercheurs continuent à travailler isolément et qui expliquent en partie la difficulté pour eux à expliquer clairement les mécanismes d'action de cette plante.

NE PAS UTILISER CHEZ LES BIPOLAIRES + FEMMES ENCEINTES/ALLAITANTES

Mode d’emploi : La meilleure forme pour prendre la rhodiole est l’extrait sec standardisé, à raison d’un comprimé le matin et le midi. On l’évitera le soir pour éviter des troubles de l’endormissement.

Quelle rhodiola choisir ?


Bien des témoignages indiquent c'est la forme totum de la rhodiola, c’est-à-dire un complément qui contient toute la plante plutôt qu’un extrait, qui serait la plus efficace.  Le totum conserve l'harmonie des différents composants de la plante.  
Le laboratoire Natura Mundi a fait de la rhodiola sa spécialité. On retrouve plus de 10 références à leur catalogue, notamment des combinaisons de rhodiola avec d’autres plantes comme du bacopa et de la griffonia. Mais je recommande plutôt leur rhodiola totum 

ELEUTHEROCOQUE

AIDE A FAIRE FACE AUX AGRESSIONS PHYSICO-CHIMIQUES 

Plante médicinale venant du froid = le ginseng sibérien

Adaptogènes à tout stress de la vie  + périodes de grande fatigue/convalescence pour ramener force physique et mentale et normalisatrice

L’éleuthérocoque a été utilisé par les militaires russes pour renforcer l’endurance des combattants ou pour les cosmonautes Russes afin d’optimiser leur adaptation à l’espace. L’éleuthérocoque ayant la réputation d’accroître les performances sportives, il est devenu très populaire auprès des athlètes de l’Union soviétique. Il a commencé à être utilisé comme plante médicinale en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord vers 1975. Il faut également noter que de l’éleuthérocoque a été distribué à la population soviétique à la suite de la catastrophe de Tchernobyl, en raison de sa possible efficacité sur les radiations et les intoxications chimiques.

Dans l’éleuthérocoque, les substances actives sont essentiellement des éleuthérosides. La racine d’eleuthérocoque est riche en : saponines, polysaccharides, vitamines, acides aminés, lignanes, coumarines.

La médecine traditionnelle chinoise l’utilise pour traiter les insomnies, les douleurs articulaires, et la fatigue intellectuelle, physique. Il possède également une action immunostimulante en agissant sur la production de lymphocytes.

La Commission Européenne et l’OMS reconnaissent l’éleuthérocoque comme un tonique qui peut soutenir et stimuler l’organisme en cas de fatigue et de faiblesse, lorsque la capacité de travail ou de concentration est amoindrie ou au cours d’une convalescence.

Stimule Immunité basse à cause de stress chronique

Plante longue à agir mais excellents résultats

En Poudre 

Précautions d’emploi de l’Eleuthérocoque :

Si vous en prenez trop ou si vous y êtes sensible, la plante peut provoquer des états d’hyperexcitation, d’insomnie, de palpitations et d’hypertension.

Eviter d’en prendre en deuxième partie de journée.

On recommande d’éviter de prendre de l’éleuthérocoque en cas de tension artérielle élevée (plus de 180/90). Il est également traditionnellement déconseillé d’en donner aux enfants de moins de 12 ans ainsi qu’aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Où les trouver ?

Peu de plantes sont disponibles en France ou en Europe. En conséquence, pour consommer local, il faut préférer la Rhodiole ou l’Astragale qui poussent également en France ou en Europe.

Ces plantes sont offertes sur le marché sous différentes présentations. La plus pratique étant la présentation en ampoule (c'est également la forme qui permet d'offrir des concentrations plus fortes de plante). Certaines préparations offrent un mélange de différentes plantes adaptogènes.

 

Ceci dit, la phytothérapie, comme toutes les approches naturelles, sera moins efficace si le « terrain » n’est pas équilibré, c’est-à-dire si l’organisme fonctionne mal, si le patient présente des carences ou un encrassement de ses cellules.

D’où la nécessité d’un bilan de vitalité en naturopathie, afin de faire le point sur votre terrain, de revitaliser ou de détoxifier votre organisme au préalable !

N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi pour trouver quelle est la plante la plus adaptée à vos problématiques de santé!


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Les remèdes énergétiques

16 Jan 2023

L’aromathérapie

L’Aromathérapie est une branche de la phytothérapie.
L’aromathérapie signifie « soin par les odeurs » et est basée sur l’utilisation des Huiles Essentielles. Capables d’agir sur le...

La réforme alimentaire, premier pilier de la naturopathie

09 Jan 2023

« La nourriture que vous mangez peut être soit la forme de médecine la plus sûre et la plus puissante. Soit la forme de poison la plus lente ».
 
​ 
L’être humain se nourrit avant tout d’eau et d’a...

Douleurs abdominales et dysbiose: causes et solutions naturelles

09 Jan 2023

L’intestin et son microbiote, organes-clés de notre santé !
Un vieux dicton médical disait que « la mort commence dans le côlon ».
 
Autrement dit, que les personnes qui avaient des gros problèmes ...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.